Tests prénatals

A vous de choisir!

header1.jpg

97% des enfants viennent au monde sans maladie ni handicap ou déficience. Toutefois, afin de détecter un certain nombre de maladies et de handicaps chez le fœtus, des tests prénatals, à l’instar des ultrasons (p. ex. mesure de la clarté nucale) ou des tests sanguins, sont souvent effectués de manière quasi automatique. En tant que futurs parents, de tels tests peuvent vous mettre dans des situations imprévues et face à des décisions difficiles. C'est pourquoi nous vous conseillons de vous informer et de demander conseil suffisamment tôt, afin de pouvoir décider en toute connaissance de cause si vous souhaitez ou non effectuer ces tests. En guise d’introduction, nous vous invitons à parcourir les différentes étapes du chemin ci-dessous.

Souhaitez-vous effectuer des tests?

 Vous acceptez votre enfant tel qu'il est

 
 

Tests non-invasifs

Afin de diagnostiquer l’éventuelle présence d’une maladie ou d’un handicap, vous avez recours à des tests non-invasifs

plus d'informations à des tests non-invasifs

Les tests indiquent une probabilité 

élevée de maladie ou de handicap

 
 

Souhaitez-vous effectuer d’autres tests (invasifs)?

En vue d’obtenir un diagnostic définitif, souhaitez-vous effectuer d’autres tests (invasifs)? Ceux-ci présentent un risque de fausse couche inférieur à 0.5% (en cas de suivi médical professionnel).

plus d'informations à des tests (invasifs)

 
 

Le test a provoqué une fausse couche

Le diagnostic montre clairement que votre

 enfant viendra 

au monde avec une maladie ou un handicap

Le diagnostic montre clairement que votre 

enfant viendra au monde sans maladie 

ni handicap

 
 

Que faire?

Que signifie ce diagnostic à vos yeux et à ceux de votre famille ?
Comment y faire face ? Pour de nombreux couples, il est difficile de s’imaginer à quoi pourrait ressembler la vie avec un enfant handicapé. Les organisations de parents peuvent vous informer à ce sujet et vous transmettre les contacts d’autres parents.

organisations de parents

 
 
 
ilu4.jpg

Naissance

ou fausse couche

 

Le diagnostic prénatal ne peut vous garantir un enfant en bonne santé. En outre, les tests prénatals ne peuvent déterminer qu’un certain nombre de maladies et de handicaps potentiels et produisent parfois de faux résultats. Enfin, des complications lors de l’accouchement peuvent également causer certaines maladies ou handicaps.

 

Garder l’enfant avec un handicap

Vous pouvez bénéficier d'informations relatives aux différentes mesures médicales de la part de votre médecin ainsi que de conseils et de soutien auprès des services de consultation pour les parents. Un contact direct avec d’autres parents peut aussi être d’une grande aide.

Vous en apprendrez plus à ce sujet sur insieme.ch

 

Interrompre la grossesse

La décision, souvent difficile, d’interrompre une grossesse est généralement suivie d’une autre période sensible. Une aide professionnelle peut s’avérer très précieuse avant, pendant et après un avortement. Différents lieux offrent leur soutien aux couples.

Vers les centres de consultation

Questionnaire pour
l'entretien médical

header2.jpg
 

Questions pour l’entretien avec le médecin

Il est conseillé de vous informer sur les différents tests prénatals existant et sur vos droits avant la visite chez le médecin. En effet, le corps médical exerce son devoir d'information de manière variable. A vous de faire valoir vos droits.

Pendant la discussion avec votre médecin, osez poser des questions aussi longtemps que tous les points nécessaires à une prise de décision personnelle ne sont pas clarifiés. Les questionnaires à télécharger ci-dessous vous soutiennent pendant la discussion avec votre médecin avant et après la réalisation des tests prénatals.

télécharger les questions (PDF)

plus d'informations

header3.jpg
 

Tests prénatals – A vous de décider!

Vous allez devenir parents. Un temps riche en émotions, nouveautés et questionnements. S’il est un sujet qui n’est pas abordé souvent, c’est bien celui des tests prénatals.

En plus des contrôles réguliers de tension, d’urine et de poids, il faut aussi compter avec l’échographie et différents tests sanguins. De telles analyses peuvent permettre de donner des indications sur des complications de grossesse et sur d’éventuelles anomalies chromosomiques ou malformations de l’enfant. Nombre de ces examens «de routine » sont à tel point devenus la norme que leur pertinence n’est plus discutée. Un accompagnement adéquat des futurs parents est basé sur l’empathie, sur des informations non directives, ainsi que sur le temps mis à disposition – un bien inestimable dans notre société actuelle.

Depuis plusieurs décennies, le dépistage d’anomalies chromosomiques, telles que la trisomie 21, a pris une part considérable dans le cadre du diagnostic prénatal. Au cours des dernières années, la notion de dépistage a cependant significativement évolué. Les méthodes des tests non-invasifs sont ainsi devenues plus efficaces, mais également plus complexes et donc plus difficiles à expliquer et à comprendre.

Nous, la fédération de parents insieme Suisse, attachons une grande importance à ce que vous, futurs parents, puissiez décider, en toute connaissance de cause, de votre plein gré et sans contrainte, d’effectuer ou non un test prénatal et de mettre au monde ou non un enfant avec un handicap. Nous vous exposons ici brièvement votre droit de prendre une décision en toute connaissance de cause et vous proposons des contacts et des liens vers d’autres centres d’information et de consultation. Il est important d'envisager les tests prénatals de manière précoce et personnelle .

Vous trouverez des informations complémentaires sur ce thème sur notre site Internet insieme.ch.

 

Tests prénatals de l’enfant à naître

Les tests prénatals, effectués dans le but de procéder à une analyse de l’enfant à naître, sont aussi appelés «diagnostic prénatal». Il s’agit de tests médicaux pouvant fournir des indications ou des informations sur les chromosomes ou sur une éventuelle malformation de l’enfant à naître. Il convient de distinguer les tests non-invasifs des tests invasifs.

 

Tests non-invasifs

Les tests non-invasifs comprennent l’échographie et les divers tests sanguins, comme le test du premier trimestre (TPT) ou le test de l’ADN fœtal (TPNI).

A travers l’échographie, plusieurs éléments peuvent notamment être observés, comme le nombre d’enfants à naître, les malformations, la croissance ou, par exemple, la quantité de liquide amniotique et la position de l’enfant, mais aussi l’état de sa santé (mesure de la clarté nucale).

Le TPT donne pour sa part une estimation du risque de trisomie 21 et ne fait pas office de diagnostic de trisomie chez l’enfant. En cas de risque, le TPT peut être confirmé par un test invasif.

Le TPNI analyse l’ADN fœtal provenant du sang de la mère. De tels diagnostics ne fournissent pas la garantie à 100% d’un enfant aux chromosomes sains. A l'heure actuelle, il existe  différents tests non-invasifs : tests des trisomies, de syndromes précis ou d’autres anomalies chromosomiques. Enfin, un TPNI ne présentant pas d’anomalie ne signifie pas non plus que l’enfant n’est pas porteur d’une anomalie. Ce diagnostic peut être confirmé par un test invasif. 

Vous trouverez de plus amples informations sur notre site Internet insieme.ch.

 

Tests invasifs

Les chromosomes de l’enfant dans le ventre de la mère ne peuvent être analysés de manière précise qu’au moyen de tests invasifs. Ceux-ci consistent à prélever, sous ultrason et au moyen d’une aiguille, des cellules du tissu placentaire (choriocentèse) ou du liquide amniotique (amniocentèse) ou, rarement, directement du cordon ombilical (ponction du cordon ombilical). A la différence des tests non-invasifs, ces dépistages présentent un risque de fausse couche, aujourd’hui inférieur à 0.5 % en cas de suivi médical professionnel.

Vous trouverez plus d’infos à ce sujet sur insieme.ch.

 

Les tests prénatals ne sont pas obligatoires

Les tests prénatals ne sont pas obligatoires. En tant que futurs mère et père, vous avez le droit de décider si vous voulez effectuer ces tests, si vous ne souhaitez avoir recours à ceux-ci qu’en partie ou si vous préférez y renoncer totalement.

Vous pouvez revenir sur votre décision à tout moment durant la grossesse et renoncer à connaître l’entier ou une partie des résultats des tests.

 

Informez-vous et demandez conseil

Avant d’effectuer un éventuel test prénatal, le médecin vous informera en détail des avantages et des inconvénients, mais aussi des coûts et des conséquences possibles. Si nécessaire, n'hésitez pas à poser des questions et à utiliser les listes de questions à télécharger. Elles pourront vous aider lors des discussions avec votre médecin. Vous pouvez également compléter celles-ci par vos propres questions. Pour des informations complètes – et si soutien psychosocial souhaité – vous pouvez en tout temps vous adresser à des centres d’information et de consultation. Si vous avez déjà effectué un test et que l'on on vous a communiqué des résultats indiquant une probabilité élevée de maladie ou de handicap, vous avez la possibilité de prendre contact avec des organisations de parents– de nombreux futurs parents ne peuvent en effet pas s’imaginer ce qu’un diagnostic précis pourrait signifier pour la vie de l'’enfant et de sa famille.

les listes de questions à télécharger

 

Prenez le temps nécessaire

Intéressez-vous aux tests prénatals avant d’y avoir recours, ceux-ci ayant des conséquences  plus ou moins importants. Les différentes étapes du parcours présenté plus haut vous donnent la possibilité de mieux cerner les questions et les situations que vous pourriez rencontrer.

Vous trouverez des informations complètes au sujet des tests prénataux sur notre site Internet insieme.ch ainsi qu’auprès des centres d’information et de consultation présentés ci-dessous.

 

 

Services d’information et de conseil

Services d’information et de conseil sur les tests prénatals :

Organisations de parents :

 

Centres d’information et de consultation en relation avec l’interruption de grossesse :

 

Centres d’information et de consultation en cas de fausse couche :